Transilien Château-Thierry – Paris Est Le ras-le-bol des usagers

Ceci est le titre de l’article tiré de L’Union du 09 septembre 2009 que vous pouvez lire ci-dessous:

0000349102-0_w_424_h_325Entassés et parfois debout pendant le trajet. Rencontre avec des voyageurs excédés, mais résignés, qui empruntent le train Transilien vers Paris.

«ON prie pour ne pas prendre un omnibus. » Sur le ton de la plaisanterie, Lucie* dit tout haut ce que nombre d’usagers de la ligne de train Château-Thierry-Paris pensent tout bas. 6 h 30, hier matin, une centaine de voyageurs se presse sur le quai D de la gare castelle, attendant un Train express régional (TER) à 7 heures précises. Ces derniers, pour la plupart travaillant à Paris, laissent aux malheureux retardataires le « plaisir » d’embarquer à bord d’un omnibus (Transilien), arrivant cinq minutes plus tard. Début d’une « galère épuisante », selon cette jeune mère de famille.
« Debout pendant trente minutes »
Car contrairement aux TER qui relient directement Château-Thierry à Paris, l’omnibus dessert neuf gares de l’Aisne et Seine-et-Marne. « Dès qu’on arrive à La Ferté-sous-Jouarre, le matin, ou à partir de 16 h 30, il n’y a plus aucune place disponible. Les gens se retrouvent debout pendant trente minutes au minimum », témoigne cet usager castel. « Entassés comme du bétail », « bruyants », « sales », les critiques pleuvent sur ces trains dits « de banlieue ». « Le matériel date d’au moins dix ans », s’insurge cette passagère. « De toute façon, il n’y en a que pour le TGV ! Mais, ce n’est pas lui que les gens prennent tous les jours », s’agace Danielle Berusseau.
Vitres opaques, dossiers sans appui tête, trois personnes par rangée sous une lumière jaunâtre, les conditions de voyage s’avèrent peu agréables pour ces usagers utilisant deux fois par jour ces rames.
« Vous imaginez prendre le train pendant une heure, et enchaîner sur Paris avec d’autres transports en commun ? », lance Armand Lecatet.
Les TER aussi
« Souvent la climatisation ou le chauffage ne marchent pas. Et s’ils oublient de fermer les fenêtres quand il pleut, il y a au moins 3 cm d’eau au sol », décrit Corinne Moulin, membre du Comité de défense des intérêts des usagers, à Château-Thierry. Son association a donc bien senti le mécontentement unanime des usagers, et qui ne concerne d’ailleurs pas que les transiliens. Pour les TER, ce sont généralement des dysfonctionnements ponctuels qui sont recensés : retards, dégradations ou contrôleurs un peu trop zélés. « Il manque une ou deux voitures quand il y a des réparations à faire ». Six voitures au lieu des sept à huit prévues en heures de pointe, c’est environ 88 à 180 passagers à « parquer » dans les autres compartiments.
Autre souci majeur : la propreté des toilettes. « C’est un problème chronique », acquiesce ce contrôleur. « Laisser une rame sale, c’est absolument inacceptable pour moi comme pour les passagers qui suivent. »
Mais au-delà, rien de particulièrement problématique au regard du ras-le-bol généralisé des usagers des Transiliens. « Les trains sont plus ponctuels que les omnibus car il n’y a pas d’autres gares à desservir. Au niveau du confort, il n’y a vraiment pas photo », tranche ce cadre administratif, usager depuis huit ans.
Des désagréments de voyage qui se répercutent sur les relations entre passagers et contrôleurs. « Dans les TER, l’ambiance est plus conviviale. Nous discutons avec les habitués. Alors que dans les omnibus, c’est beaucoup plus tendu. ». Cependant, cela n’empêche pas tout un chacun d’optimiser son temps de trajet. Lecture, musique, sieste ou jeux de carte entre amis…
Le train est aussi un lieu où les amitiés se tissent entre individus de tous milieux. Les passagers font contre mauvaise fortune, bon cœur.
Manessa TERRIEN
* Nom d’emprunt

Accident : recherche témoin

Le CDIU est sollicité suite à un accident de personne intervenue en Gare de PARIS EST, le 7 janvier 2009.  Aux environs de 7h, à la descente du TER ayant quitté CHATEAU-THIERRY à 6 h : une femme d’une soixante d’années s’est sérieusement blessée en descendant de la rame.

Nous aurions besoin du témoignage d’usagers et vous en remercions vivement.

Nous vous prions de bien vouloir rentrer rapidement en contact avec le CDIU.

Passerelle gare de Château-Thierry

La Direction de lignes TER Vallée de la Marne vient d’informer le CDIU en ces termes, suite à notre dernière intervention auprès d’elle, compte tenu des inquiétudes justifiées de nombreux usagers.

"Suite à la visite de la passerelle de Château-Thierry qui a été réalisée le 02/04 par des équipes spécialisées dans les ouvrages d’art ferroviaires, l’entité responsable de cette passerelle nous confirme sa non dangerosité.

Les conclusions de cette visite sont les suivantes :

– Aucune anomalie majeure n’a été détectée sur la passerelle lors de cette visite.

– Cependant, des aménagements seront réalisés sur la passerelle afin notamment d’améliorer l’écoulement des eaux et ainsi de limiter le phénomène de corrosion."

La direction des lignes ne manquera pas de nous tenir informés de la date prévisionnelle de réalisation de ces travaux.

A toutes fins utiles,

La Présidente du CDIU

Christine GUICHARD

Incident du jeudi 5 mars 2009

La direction des lignes TER Vallée de la Marne nous a envoyé l’explication, que vous trouverez ci-dessous, concernant cette incident.

Le jeudi 5 mars 2009, la circulation des TER Vallée de la Marne a été fortement perturbée entre 12h et 20h.

Les trains ont connu des retards : jusqu’à 1h30 en début de perturbation, et 15 min environ en soirée.

La cause de ces retards est un incident de signalisation entre Château-Thierry et Dormans.

La signalisation ferroviaire est garante de la sécurité des trains et des voyageurs. Lors d’un problème de signalisation, des mesures très strictes sont prises pour continuer à faire circuler les trains en toute sécurité, pendant que les équipes remédient au problème.

En attendant la remise en état des installations, auxquelles nos équipes travaillent activement, les trains doivent actuellement circuler à vitesse réduite sur quelques km, générant des retards de 15 minutes environ après Château-Thierry, dans le sens Paris -> Province.

La SNCF vous remercie de votre compréhension et vous prie d’accepter ses excuses pour la gêne occasionnée.